Accueil

>

Comprendre l'énergie

>

Quelles énergies consommons-nous ?

Quelles énergies consommons-nous ?

Publié le 08 décembre 2016

A la maison, au bureau, dans les transports, notre vie quotidienne nous amène à consommer de l’énergie. Mais combien, exactement ? Et quel type d’énergie ?

Les sources des énergies que nous consommons, en France, peuvent principalement être divisées en trois catégories : fossiles, nucléaires et renouvelables. Les premières viennent de la combustion de matières premières, telles que le pétrole, le gaz ou le charbon. Les deuxièmes, comme leur nom l’indique, sont produites par le parc nucléaire français. Enfin les troisièmes, les énergies renouvelables, se partagent principalement entre hydraulique, éolienne et solaire.

Répartition par type d’énergie

Une fois produites, comment sont utilisées ces énergies ? Si l’on calcule l’ensemble des consommations en France en 2015*, on obtient 145,9 Millions de tonnes équivalents pétrole (Mtep), unité utilisée pour pouvoir les additionner. On constate que 41 % de l’énergie totale consommée est issue du pétrole, soit 60,2 Mtep, alors que l’électricité en représente 25 %, à 36,8 Mtep. Le gaz suit, avec 28,9 du total ou 20 %, puis les énergies renouvelables à 14,8 Mtep ou 10 % et enfin le charbon, à 5,2 Mtep, soit 3,5 %. Il est important de souligner que, depuis le début des années 80, la production due aux énergies renouvelables a presque doublé (8,4 Mtep en 1982, soit 6,64 %) pendant que celle due au pétrole perdait 9 Mtep. C’est le sens de l’histoire énergétique du pays : la part de ces énergies « propres » est appelée à progresser encore dans les prochaines années.

Répartition par secteur

C’est sans surprise celui du transport qui mobilisait le plus d’énergie en 2014 : avec le pétrole, bien sûr, mais aussi l’électricité ou le gaz, il représente 30 % de la consommation nationale. Le résidentiel en absorbe 28 % et l’industrie 26 %. Ce sont là les trois principaux postes, suivis du tertiaire (13 %) et de l’agriculture (3 %). En moyenne, en 2014, les ménages français ont dépensé 2 980 euros pour la consommation d’énergie, soit une baisse de 200 euros par rapport à 2013. C’est 5,7 % de leur consommation effective. Sur un plus long terme, depuis le passage à l’euro en 2002, la facture énergétique des ménages a baissé légèrement, de 0,9 %.

*Tous les chiffres cités dans cet article proviennent de données fournies par le Ministère de l’Environnement.

« Article précédent

|

Article suivant »

Ces articles pourraient vous intéresser