Accueil

>

Comprendre l'énergie

>

Noor Ouarzazate, lumière sur la plus grande centrale solaire au monde

Noor Ouarzazate, lumière sur la plus grande centrale solaire au monde

Publié le 05 juin 2018

Près de Ouarzazate, dans le centre du Maroc, s’étend sur 30 km2 un gigantesque complexe solaire multi-technologique. Petite visite.

Un projet grandeur nature

En 2009, le Maroc a adopté une ambitieuse feuille de route dans le domaine des énergies propres, visant notamment, à l’horizon 2030, à porter à 52 % la part du renouvelable dans sa capacité électrique totale installée. Pièce maîtresse de ce dispositif : la centrale solaire Noor (prononcer « nour », qui signifie « lumière » en arabe) devrait être opérationnelle dans sa totalité en 2020.

Quatre méga centrales solaires

Ce gigantesque complexe est constitué de quatre centrales solaires reliées les unes aux autres, mais aussi d’un centre de recherche destiné à tester la performance des différentes technologies employées.
La première unité, mise en service en 2016, est une centrale thermique à concentration (CSP) qui met en œuvre, sur 480 hectares de surface, plusieurs centaines de capteurs cylindro-paraboliques. Ces miroirs géants concentrent les rayons du soleil pour chauffer un fluide caloporteur qui dégage de la vapeur à haute pression. Cette vapeur alimente un générateur électrique qui produit l’énergie.
Noor-1 offre une capacité de 160 mégawatts (MW), permettant de livrer l’énergie équivalente à la consommation électrique de près de 600 000 personnes. Elle possède, en outre, une capacité de stockage de trois heures, pour limiter les variations de l’ensoleillement.

Plusieurs technologies au banc d’essai

La deuxième et la troisième centrales, respectivement de 200 MW et 150 MW, utilisent la même technologie CSP, mais au lieu de capteurs paraboliques, Noor-3 est équipée d’une tour solaire thermique qui reçoit la lumière par le biais d’héliostats. Ces dispositifs à miroirs suivent la course du soleil et font converger les rayons sur une surface fixe. Noor-2 et Noor-3 peuvent en outre stocker l’énergie pendant plus de sept heures, remédiant ainsi à l’inconvénient de l’intermittence de la ressource.

Participer à l’électrification du continent

A terme, le complexe solaire d’une superficie de 3 000 hectares (30 km2) atteindra une capacité de production électrique de 580 mégawatts, c’est-à-dire l’équivalent d’un réacteur nucléaire moderne. De quoi fournir en électricité un million de foyers marocains, selon l’agence Masen*.
En se dotant de cette gigantesque centrale solaire, financée en partie par plusieurs partenaires étrangers, publics et privés, le Maroc fait coup double : réduire sa dépendance et donc sa facture énergétique, mais également diminuer ses émissions de gaz à effet de serre, conformément aux objectifs annoncés lors de la COP 21. L’ambition du Royaume est également, à terme, d’exporter son électricité. A plus longue échéance, le Maroc aspire à devenir un acteur majeur de l’électrification du continent africain.
*Moroccan agency for solar energy

Et avec Eni, vous pouvez également souscrire à des offres vertes, dont l’électricité est issue d’énergies renouvelables.

« Article précédent

|

Article suivant »

Ces articles pourraient vous intéresser