Accueil

>

Comprendre l'énergie

>

Plus d’eau chaude, avoir les bons réflexes

Plus d’eau chaude, avoir les bons réflexes

Publié le 26 avril 2018

Plus d’eau chaude au robinet ce matin. Si une douche froide n’a rien de fatal, elle n’a rien d’agréable non plus. Rassurez-vous, l’anomalie peut être facile à détecter, voire aisément réparable en cas de panne mineure. Quelques explications pour comprendre, voire pouvoir se débrouiller soi-même.

Quelques petits rappels

A l’inverse de l’eau froide qui arrive directement aux robinets, l’eau chaude sanitaire doit auparavant être produite, c’est-à-dire portée à la température souhaitée. Celle-ci doit se situer entre 55°C et 60°C. En cas de panne d’eau chaude, c’est donc au niveau de votre chauffe-eau qu’il va falloir mener l’enquête. Mais, avant toute chose, il convient d’écarter l’hypothèse d’un problème électrique.

En premier lieu, vérifiez le courant

Sur le tableau électrique, contrôlez le disjoncteur associé à l’appareil et, le cas échéant, vérifiez les fusibles sur l’appareil. Profitez-en pour tester les piles du satellite radio, assurez-vous que le programmateur horaire fonctionne correctement et que la température de l’eau chaude sanitaire est réglée au niveau désiré. La panne électrique écartée, vous pouvez passer aux équipements eux-mêmes.

Panne d'eau chaude sur une chaudière

Les équipements récents disposent de témoins lumineux de contrôle : référez-vous au manuel d’utilisation de votre chaudière. En cas de baisse de pression, apportez l’appoint d’eau nécessaire (le manomètre doit afficher entre 1 et 1,5 bar). Si possible, inspectez le conduit de cheminée ou de VMC. Autre piste : le circulateur est souvent à l’origine de dysfonctionnements. Ôtez la vis centrale de l’appareil et tournez-la de gauche puis de droite pour dégripper le système. Si vous disposez d’un multimètre, vérifiez également que le courant passe bien dans le thermostat. Si rien n’y fait, contactez votre chauffagiste. Le brûleur peut être mal réglé, le gicleur encrassé, la sonde défectueuse, le vase d’expansion à plat ou encore l’échangeur sanitaire entartré.

Panne sur un chauffe-eau instantané

A gaz ou électriques, ces appareils produisent de l’eau chaude à la demande et ne sont pas équipés de cuves de stockage. Sur les modèles à gaz, l’origine des pannes est souvent le brûleur. Sur les versions électriques, la résistance peut être HS ou entartrée. L’intervention d’un spécialiste qualifié est nécessaire pour remplacer les pièces défectueuses.

Panne de chauffe-eau à accumulation (cumulus)

n’augmente pas, c’est effectivement que votre cumulus est en panne. Là encore, il peut s’agir d’un excès de tartre sur la résistance, voire dans la cuve. Cela peut être également une fuite d’eau (facile à repérer), ou encore un ballon rempli d’air. Vidanger le ballon et effectuer un détartrage peut suffire à ce que tout rentre dans l’ordre. Le cas contraire, l’intervention d’un spécialiste sera nécessaire. A noter que les cumulus ont une durée de vie moyenne de 20 ans. Grâce à Eni, avec le code promo ENI30, profitez d’une remise immédiate chez EasyBallon pour l’achat, la livraison et l’installation en 48 heures chrono d’un nouveau ballon. Profitez-en, et bonne douche !

« Article précédent

|

Article suivant »

Ces articles pourraient vous intéresser