Accueil

>

Comprendre l'énergie

>

La France découpée en six zones tarifaires de gaz

La France découpée en six zones tarifaires de gaz

Publié le 23 mai 2014

Les tarifs régulés du gaz naturel dépendent aussi de la localisation de son logement. Une complexité supplémentaire qui s’explique par les diverses conditions d’accès au réseau de transport. D'où un découpage en 6 zones tarifaires. Explications.

Pourquoi ces six zones tarifaires ?

Le réseau de distribution du gaz naturel a été divisé en six zones tarifaires classées de 1 à 6. Les communes de la zone 1, situées à proximité des grands axes du réseau de transport de gaz, sont les plus faciles à desservir. C’est donc les habitants de la zone 1 qui bénéficient des tarifs les moins chers. Les prix s’élèvent progressivement, zone par zone, jusqu’à la zone 6, la plus éloignée, donc la plus chère.

Suis-je concerné par l'une de ces 6 zones tarifaires ?

Ce système de 6 zones tarifaires s’applique aux abonnés dont la consommation annuelle est supérieure à 6 000 kWh, c’est-à-dire les ménages qui utilisent le gaz naturel pour se chauffer. Les petits consommateurs (chauffe-eau, cuisson seule) paient le même prix au kWh où qu’ils résident en France.

Quelle différence de prix ?

Les prix du tarif réglementé évoluent tous les mois. En janvier 2014, le kWh était facturé aux abonnés GDF-Suez :
5,66 centimes en zone 1
5,74 centimes en zone 2
5,81 centimes en zone 3
5,88 centimes en zone 4
5,95 centimes en zone 5
6,02 centimes en zone 6.

Soit près de 6 % de différence entre les tarifs de la zone 1 et la zone 6.

Comment connaître sa zone tarifaire ?

Pour connaître le prix du kWh dans sa commune, il suffit de se rapporter à sa facture de gaz. Il est également possible de se rendre sur le site de GrDF et d’accéder à la zone tarifaire de n’importe quelle commune en France en indiquant son code postal.

« Article précédent

|

Article suivant »