Accueil

>

Comprendre l'énergie

>

Un livre blanc à destination des particuliers pour mieux comprendre le marché de l’énergie

Un livre blanc à destination des particuliers pour mieux comprendre le marché de l’énergie

Publié le 08 août 2018

Fournisseurs historiques ou alternatifs ? Tarifs réglementés ou offres de marché ? Pour la plupart d’entre nous, le marché de l’énergie est devenu compliqué à comprendre. Eni publie un livre blanc pour vous permettre de vous y retrouver et répondre aux questions qui lui sont le plus souvent posées.

On entend parler de « libéralisation du marché de l’énergie », qu’est-ce que c’est ?

Depuis 2007, sous l’impulsion de l’Union européenne, le marché de l’énergie est ouvert à la concurrence, c’est ce que l’on appelle la libéralisation du marché. Auparavant, seuls les fournisseurs historiques, c’est-à-dire Électricité de France (EDF), Gaz de France (GDF)* et quelques entreprises locales de distribution (ELD), intervenaient sur le marché de l’énergie dans notre pays. Depuis la fin de ce monopole, les consommateurs peuvent souscrire un contrat de gaz et/ou d’électricité chez un fournisseur de leur choix, dit alternatif.
* Devenu ensuite GDF SUEZ, puis Engie.

On dit que les tarifs réglementés sont voués à disparaître, qu’est-ce que cela signifie ?

Rappelons que depuis l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence, deux types d’offres coexistent pour les particuliers. D’une part, les tarifs réglementés de vente (TRV) proposés par les fournisseurs historiques et fixés par les pouvoirs publics (après avis de la CRE*) et, d’autre part, les offres de marché à prix libres proposées par les fournisseurs alternatifs comme Eni.
Pour se mettre en conformité avec le droit européen et permettre la construction d’un marché pleinement concurrentiel, la France pourrait être amenée à abandonner les tarifs réglementés, comme c’est déjà le cas dans la plupart des pays de l’Union européenne : Allemagne, Autriche, Belgique, Finlande, Luxembourg, Pays-Bas, Royaume Uni, Suède…
* Commission de régulation de l’énergie.

Quel intérêt y-a-t-il à souscrire une offre de marché ?

Les prix des tarifs réglementés évoluent une fois par mois pour le gaz et une fois par an pour l’électricité. Ces fluctuations constantes et difficilement prévisibles ne sécurisent pas les consommateurs, rendant difficile le contrôle de leur budget. Ainsi, au 1er juillet 2018, les tarifs réglementés du gaz ont augmenté en moyenne de 9,2 % HT. Bien sûr, les clients qui avaient opté pour une offre de marché à prix fixe chez Eni n’ont pas à se soucier de cette hausse. Basculer pour un contrat en offre de marché, c’est donc bénéficier de sécurité et de tarifs plus avantageux. Mais c’est également accéder à un éventail de services complémentaires. Les fournisseurs d’énergie proposent régulièrement des promotions, lors du lancement d’offres par exemple. Autant de bonus qui adoucissent le prix de l’énergie. Profitez-en !

Comment faire pour abandonner le tarif réglementé ?

Il existe aujourd’hui plus d’une vingtaine d’acteurs sur le marché de l’énergie, dont certains, comme Eni, proposent des offres de gaz et d’électricité à la fois, ce qui évite de souscrire chez deux fournisseurs différents. Renseignez-vous, faites jouer la concurrence ! Le fournisseur choisi s’occupe de tout, l’opération est entièrement gratuite, vous n’avez pas besoin de changer de compteur et ne risquez aucune coupure d’énergie. Vous bénéficiez de la même qualité d’énergie et du même service qu’auparavant en cas de problème. Pour en savoir plus sur les offres Eni à prix du kWh bloqué et sur l’offre à prix fixe révisable uniquement à la baisse, rendez-vous sur notre site internet.
Et pour que le marché de l’énergie n’ait plus de secrets pour vous, consultez le livre blanc d’Eni.

« Article précédent

|

Article suivant »

Ces articles pourraient vous intéresser