Accueil

>

Contrôler votre consommation

>

Heure d’hiver, qu’est-ce que ça change sur la facture d’énergie ?

Heure d’hiver, qu’est-ce que ça change sur la facture d’énergie ?

Publié le 04 novembre 2016

Déprimant, le changement d'heure ? Pas forcément, si l’on regarde son impact sur notre facture d’électricité...

En 2016, c’est dans la nuit du 29 au 30 octobre que la France est passée à l’heure d’hiver ; à 3 heures, il était donc 2 heures. Ce changement n’est pas toujours sans conséquence sur la fatigue de ceux qui le subissent, mais le fait d'avoir une heure d'été et une autre d'hiver impacte encore plus les consommations d’énergie. Et pour cause : instaurée après le choc pétrolier de 1974, l’heure d’été avait précisément pour vocation d’économiser de l’énergie. En partant d’un principe simple : faire correspondre au mieux les heures d’activités avec les heures d’ensoleillement. Ainsi, on limite l’utilisation de l’éclairage artificiel, mais aussi celle du chauffage, la plupart des gens le baissant légèrement lorsqu’ils dorment.

Près de 600 euros d’économie dans certains cas

Alors concrètement, qu’est-ce que cela change ? La dernière étude fiable sur le sujet date de 2010, elle a été réalisée par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) mais axée plus précisément sur le passage de l’heure d’hiver à l’heure d’été. Cependant, ses conclusions sont valables dans un sens comme dans l’autre : l’Ademe a relevé ainsi une consommation d’électricité plus importante le matin, avec notamment un pic à 6 heures, et surtout une consommation beaucoup moins importante le soir, notamment entre 20 heures et 21 heures, qui équivaut à la période entre 19 heures et 20 heures en hiver.

Donc en passant de l’heure d’hiver à celle d’été, les foyers paient un peu plus le matin et beaucoup moins le soir ; c’est exactement l’inverse lorsqu’on passe à l’heure d’hiver.

En moyenne, la demande d’électricité baisserait ainsi de 1,3 à 3,5 gigawatts grâce au changement d’heure l’été. Ce qui revient tout de même, selon les opérateurs, à payer de 191 à 589 euros en moins chaque année... Rapporté à l’ensemble des foyers, c’est un an d’électricité d’une ville comme Marseille qui serait ainsi économisé !

« Article précédent

|

Article suivant »

Ces articles pourraient vous intéresser