Accueil

>

Contrôler votre consommation

>

Réfrigérateur, tout sur sa consommation électrique

Réfrigérateur, tout sur sa consommation électrique

Publié le 07 novembre 2018

Le réfrigérateur est un appareil énergivore, notamment s’il est ancien. Comment le choisir si vous en changez ? Comment l’installer et l’utiliser au mieux pour limiter sa consommation ? On vous dit tout !

La capacité de stockage

La consommation électrique des réfrigérateurs dépend de nombreux paramètres. Leur volume est le premier d’entre eux. Moins de 200 litres pour un célibataire, plus de 350 litres pour une famille de quatre personnes... Optez pour une capacité adaptée. Car trop grand ou trop petit et surchargé, il sera source de dépenses énergétiques inutiles.

La technologie de froid

La technologie employée a également un impact direct sur la performance énergétique. Un réfrigérateur à froid brassé ou ventilé (No Frost) consommera jusqu’à 30 % d’électricité de plus qu’un appareil à froid statique. De même qu’un appareil combiné (réfrigérateur + congélateur) sera plus énergivore qu’un modèle standard.

Le modèle

Cube, deux portes, combiné, américain… N’oubliez pas de toujours comparer les performances à volume équivalent. Si votre objectif est l’efficacité énergétique, attention aux réfrigérateurs américains deux fois plus énergivores que les frigos classiques. Quant aux réfrigérateurs connectés, outre concourir à la pollution numérique et être chers, ils ne sont peut-être pas aussi utiles que le prétendent les fabricants.

La classe climatique

L’emplacement de votre réfrigérateur aura également une incidence sur votre facture d’électricité. Pour éviter les surconsommations, la classe climatique de l’appareil doit correspondre à la température ambiante de la pièce où il est installé. En France, la classe N (de 16°C à 32°C) est la plus utilisée, la classe ST (de 16°C à 38°C) convient si la cuisine est exposée au soleil, et la classe SN (10°C à 32°C) si le réfrigérateur se situe dans un endroit peu chauffé.

L’efficacité énergétique

Pour repérer les modèles les plus performants, consultez l’étiquette « label énergie ». Elle vous informe sur quatre paramètres :
• La classe énergétique : notée A+ (la moins bonne), A++, A+++ ou A++++ (la meilleure, mais peu de modèles de cette catégorie sont distribués en France). Un modèle classé A+++ permet environ 40 % d’économies d’énergie par rapport à un appareil classé A+.
• La consommation annuelle d’électricité en kWh.
• Le volume du réfrigérateur en litres.
• Le niveau sonore en décibels (dB).
A noter que ces données, fournies par les fabricants, sont souvent contestées par les associations de consommateurs comme l’UFC-Que choisir.

Le bon usage

Reste que pour que votre réfrigérateur soit sobre en énergie, il vous faudra respecter sept règles d’or :
1• Éloignez-le de toute source de chaleur (radiateur, cuisinière…).
2• Veillez à toujours laisser un espace au-dessus et à l’arrière de l’appareil pour que l’air circule. 3• Limitez autant que possible l’ouverture de la porte.
4• Réglez la température intérieure entre 4°C et 5°C, chaque degré en-dessous nécessitant de l’énergie en plus.
5• Conformez-vous à la notice pour ranger des denrées et laissez circuler l’air entre elles.
6• Attendez que les plats refroidissent avant de les mettre au frais, couvrez les liquides et enveloppez les légumes car l’évaporation ajoute à la charge du compresseur.
7• Dégivrez la partie congélateur régulièrement : 2 à 3 mm de givre occasionne une surconsommation de 30 %. Et dépoussiérez la grille arrière qui, encrassée, crée une surchauffe qui accroit la consommation.
Et pour encore plus d’économies, optez pour le bon fournisseur d’énergie !

« Article précédent

Ces articles pourraient vous intéresser