Découvrez nos offres gaz et électricité
Le blog de l'information sur le gaz naturel
18 MAR 15

Les certificats d’économies d’énergie, c’est reparti !

Par L'équipe de communication



Le dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE), qui a été reconduit en 2015, est en vigueur jusqu’à la fin 2017. Pour les ménages, c’est un coup de pouce financier appréciable pour mener des travaux de rénovation énergétique. Explications.


Qu’est-ce que les certificats d’économie d’énergie (CEE) ?

Né en juillet 2005, le dispositif des certificats d’économie d’énergie (CEE) a pour objectif d’accélérer les économies d’énergie dans tous les secteurs : principalement le bâtiment, mais aussi la petite et moyenne industrie, l’agriculture ou les transports.

 

Le système repose sur l’obligation faite aux fournisseurs d’énergie (gaz, électricité, fioul domestique, chaleur, froid, carburants pour automobiles), appelés les obligés, de réduire leur consommation énergétique et de promouvoir activement l’efficacité énergétique auprès de leurs clients. Pour cela, ils disposent de trois leviers d’action :

  • inciter leurs clients à investir dans des équipements économes et obtenir des CEE ;
  • acheter des CEE à des acteurs éligibles ayant eux-mêmes réalisé des actions d’économies d’énergie ;
  • investir dans des programmes éligibles à CEE.

 

Du côté des particuliers, le principe est simple :

Certains travaux de rénovation énergétique donnent droit à des certificats d’économies d’énergie monnayables auprès des obligés : les primes énergie. Ces primes constituent un coup de pouce financier intéressant et cumulable avec le crédit d’impôt et la TVA réduite.

D’après l’ADEME, la prime CEE aurait eu un effet incitatif pour plus de 75 % des ménages, que ce soit pour démarrer les travaux dans des délais plus courts, pour choisir des travaux plus performants, ou bien pour faire réaliser les travaux par un professionnel.

Le montant des primes dépend de la nature des travaux, du lieu d’habitation et des caractéristiques de l’installation. Dans les années passées, par exemple, les particuliers pouvaient obtenir jusqu’à 145 euros de prime énergie pour l’installation d’un chauffe-eau solaire, et 160 euros pour une chaudière à bois.

En cours de mise à jour, le calculateur de l’ADEME pour les opérations engagées en 2015 devrait bientôt être mis en ligne.

C’est un peu compliqué ? Eni vous accompagne dans vos démarches et vous propose la Prim’Eni, une subvention pour vous aider dans vos travaux d’économie d’énergie. Grâce à notre simulateur, découvrez le montant de votre prime rien qu’en renseignant votre équipement ! Un bon point pour faire de réelles économies sur vos factures mais aussi préserver les ressources et la planète.

A lire également :
Construction : les 5 bonnes raisons de choisir le gaz naturel
Comment réduire votre facture d’énergie ?
Passez l’hiver dans un logement bien isolé !

 

Poster un commentaireLes champs marqués d’une étoile sont obligatoires

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*