Accueil

>

Optimiser vos usages

>

7 règles d’or en hiver pour réduire sa facture d’énergie

7 règles d’or en hiver pour réduire sa facture d’énergie

Publié le 24 janvier 2018

L’hiver est installé, la saison privilégiée pour le cocooning. Mais comment se sentir bien au chaud chez soi sans voir exploser sa facture d’énergie ? Eni vous recommande sept gestes malins pour geler vos dépenses, pas votre famille.

Conseil n°1 : isoler les parois vitrées

Dans une maison mal isolée, les parois vitrées sont à l’origine de 10 à 15 % des déperditions de chaleur. A défaut d’investir immédiatement dans un double-vitrage performant, des aménagements simples et peu onéreux peuvent s’avérer efficaces, à commencer par changer les joints des fenêtres ou bien équiper les vitres de films isolants. Pensez également à fermer les volets et les rideaux dès la nuit tombée.

Conseil n°2 : adapter la température dans chaque pièce

Une habitation surchauffée, ce n’est pas bon pour la santé, ni pour le porte-monnaie et l’environnement. C’est pourquoi la loi* prescrit une température moyenne de 19°C dans un logement occupé. Pour obtenir ce chiffre, des consignes sont préconisées pour chaque pièce :
- 16°C dans les chambres des adultes, 19°C pour celle de bébé,
- 17°C dans les toilettes et les dégagements,
- 18°C dans le salon, le séjour et la cuisine,
- 22°C dans la salle de bains.
* Ordonnance n°2011-504 du 9 mai 2011 - art. (V).

Conseil n°3 : baisser le chauffage en cas d’absence

Prendre l’habitude de baisser le chauffage à 16°C lorsque vous vous absentez de chez vous et quand vous dormez, et penser à le couper lorsque vous aérez, sont des gestes simple qui vous permettront de substantielles économies. Dans les pièces inoccupées ou si votre absence dépasse 24 heures, régler le thermostat à 14°C est suffisant.

Conseil n°4 : opter pour le tarif « heures pleines / heures creuses »

Payer le kWh moins cher en heures creuses (8 h par jour, généralement la nuit) peut être avantageux, par exemple si vous disposez d’un chauffe-eau réglé pour fonctionner pendant les heures creuses, ou encore si vous avez la possibilité de lancer le lave-linge ou le lave-vaisselle après 22 heures. L’abonnement HP/HC est en général un peu plus élevé, il convient donc de faire les calculs au cas par cas.

Conseil n°5 : faire contrôler ses équipements de chauffage

Qu’elle fonctionne au gaz, au fioul ou encore au bois, votre chaudière* a besoin d’un contrôle professionnel au moins une fois par an, et c’est une obligation légale. La visite doit inclure le ramonage du conduit d’évacuation, indispensable pour éviter l’intoxication au monoxyde de carbone. Pensez également à calorifuger le ballon et à isoler les tuyaux d’eau chaude s’ils sont situés dans un endroit non-chauffé. Dépoussiérez vos radiateurs régulièrement et assurez-vous également qu’ils ont bien été purgés. Ainsi entretenue, votre installation de chauffage consommera moins, polluera moins et fonctionnera plus longtemps.
* dont la puissance est comprise entre 4 et 400 kilowatts.

Conseil n°6 : rationnaliser son aménagement

Des règles d’aménagement simples peuvent être très efficaces pour réduire vos factures de chauffage. Ne placez aucun objet (meuble, canapé…) devant les radiateurs afin de ne pas empêcher la diffusion de la chaleur. Pour la même raison, évitez d’installer les radiateurs dans des niches ou encore dans les zones de courant d’air, ce qui pourrait perturber le fonctionnement des thermostats.

Conseil n°7 : profiter de la lumière naturelle

Capter un maximum de lumière naturelle limite le recours à l'éclairage artificiel. Ainsi, préférez les déco et les meubles de couleur claire qui réfléchissent mieux la lumière, et installez des miroirs pour la rediriger dans les coins sombres. Disposez votre ameublement (plan de cuisine, bureau…) près des fenêtres, et laissez généreusement entrer soleil en ouvrant les rideaux lorsqu’il pointe le bout de son nez. Il est possible ainsi d'économiser jusqu'à une heure d'éclairage par jour.

Bon à savoir : réduire la température de 20°C à 19°C peut vous faire économiser 7 % sur votre facture de chauffage.
Source Ademe.

« Article précédent

|

Article suivant »

Ces articles pourraient vous intéresser