Accueil

>

Optimiser vos usages

>

Chauffage collectif mais facture désormais individuelle

Chauffage collectif mais facture désormais individuelle

Publié le 14 décembre 2016

Dès mars 2017, les copropriétés dont le chauffage est collectif devront individualiser les factures, calculées sur les consommations réelles de chaque foyer.

Une répartition plus juste

C’est une mesure que de nombreux foyers attendaient depuis longtemps, en particulier les plus économes en énergie ou ceux qui comptent le moins d’habitants, surtout dans un immeuble où il y a des familles nombreuses : la facture du chauffage collectif va devenir individuelle. Jusqu’ici, tout était calculé au prorata de la surface d’un logement : si celui-ci occupait 10  % de l’immeuble, il payait 10 % des dépenses de chauffage. Même s’il en consommait beaucoup moins, s’il était absent 6 mois de l’année, etc. À partir de mars 2017, tout change, conséquence de la loi sur la transition énergétique adoptée en 2016. Les copropriétés doivent avoir équipé chaque logement de compteurs permettant cette individualisation.

20 % d’économies globales

Cette mesure de mise en conformité a un coût : selon l’Union sociale pour l’habitat, celui-ci pourrait s’élever jusqu’à 1 000 euros par logement (désembouage, pose de compteurs, etc.), pour un coût d’entretien annuel de 160 euros. Mais gare aux copropriétés qui ne le feraient pas : elles seraient passibles d’une amende de 1 500 euros par an et par logement ! Seules y échappent, pour le moment, les copropriétés les moins énergivores :

- Celles dont la consommation de chauffage est comprise entre 120 et 150 kWh par m² de surface habitable et par an ont jusqu’au 31 décembre 2017 pour se mettre en conformité.
- Celles dont la consommation est inférieure peuvent même attendre la fin 2019.

Quoi qu’il en soit, donc, chacun paiera désormais précisément pour ce qu’il aura consommé, ce qui alourdira d’ailleurs de facto la facture de certaines familles. Le ministère de l’Écologie table, lui, sur des économies d’énergie de 20 % grâce à la responsabilisation des ménages...

« Article précédent

|

Article suivant »

Ces articles pourraient vous intéresser