Accueil

>

Optimiser vos usages

>

4 bons conseils avant de partir en vacances

4 bons conseils avant de partir en vacances

Publié le 09 août 2017

Bientôt les vacances et déjà la tête ailleurs ? C’est peut-être le moment de réviser les fondamentaux concernant le gaz et l’électricité. Eni vous suggère quelques précautions avant de partir au soleil.

1. Coupez le gaz et, sous certaines conditions, l’électricité.

Couper le gaz est toujours une sage précaution lorsque l’on s’absente, mais attention à ne pas couper l’électricité par inattention si l’un de vos appareils : l’alarme de la maison, le minuteur de l’aquarium, l’unité extérieure de climatisation (qui doit toujours être maintenue sous tension) ou encore l’arrosage automatique, doit rester en fonction.

2. Débranchez vos appareils électriques.

Votre congélateur est plein ? Une rupture d’alimentation serait effectivement malvenue dans ce cas. Vous pouvez néanmoins débrancher un à un vos appareils électriques qui, pour beaucoup, continuent à consommer, même éteints, lorsqu’ils sont branchés, comme le four micro-ondes, l’imprimante laser, le lave-linge…

N’oubliez pas le réfrigérateur (s’il est indépendant du congélateur) qui est l’un des plus énergivores de la maison. Videz-le, dégivrez-le et débranchez-le. Vous y gagnerez en le remettant en fonction à votre retour de congés : 0,5 cm de givre peut accroître jusqu’à 30 % de la consommation des appareils de réfrigération.

3. Mettez votre chaudière en mode off ou en mode absence.

Coupez aussi le chauffe-eau ou le ballon d’eau chaude à partir de trois jours d’absence. Attention : certains chauffe-eaux électriques avec protection ACI (anticorrosion intégrale) doivent toujours rester alimentés en électricité. Enfin, hors période de chauffe, pensez à positionner les têtes thermostatiques des radiateurs sur 5 pour ne pas risquer de gripper le mécanisme.

4. Vous ne partez pas tout de suite ? Pensez à la Prim’Eni.

L’été est la saison idéale pour entretenir son installation de chauffage. Si votre chaudière a plus de 20 ans, c’est peut-être aussi le moment de la remplacer par un modèle basse température ou à condensation, qui vous permettra de substantielles économies. Eni vous accompagne financièrement pour améliorer le confort de votre habitat : découvrez la Prim’Eni liée au dispositif des certificats d’économies d’énergie.

« Article précédent

|

Article suivant »

Ces articles pourraient vous intéresser