Accueil

>

Optimiser vos usages

>

Vous vendez votre logement ? Pensez au diagnostic gaz

Vous vendez votre logement ? Pensez au diagnostic gaz

Publié le 19 novembre 2014

Vous projetez de vendre un bien immobilier ? Si ce logement est équipé au gaz naturel depuis plus de 15 ans, vous devez fournir à votre acheteur un diagnostic gaz, c’est-à-dire un diagnostic de l’état de votre installation intérieure de gaz naturel. Explications.

Amiante, plomb, DPE*, termites, état des risques naturels et technologiques… Difficile de s’y retrouver dans la jungle des diagnostics techniques immobiliers. Ils font pourtant partie intégrante de l'acte de vente et, en cas de litige, peuvent remettre en cause la transaction. L’état de l’installation intérieure de gaz naturel, c’est-à-dire le contrôle au niveau de la partie privative de votre logement, fait partie de ces diagnostics obligatoires.

Quel intérêt ?

Il s’agit de vérifier que votre installation au gaz naturel n’est pas défectueuse ou mal réglée afin de prévenir les risques d’intoxication et d’explosion. Le diagnostic gaz n’est pas un certificat de conformité mais un document qui renseigne votre futur acheteur sur le niveau de sécurité de vos équipements. A noter qu’il n’est pas obligatoire pour la mise en location d’un bien.

Par qui ?

Il doit être réalisé par un diagnostiqueur certifié. Depuis le 1er janvier 2014, une nouvelle norme NF P45-500 s’y applique pour le rendre encore plus fiable et performant.

Comment ça se passe ?

Sans rien démonter, le diagnostiqueur vérifie tout d’abord l'état des appareils fixes de chauffage et de production d'eau chaude sanitaire fonctionnant au gaz. Il examine également l'état des tuyauteries fixes d'alimentation en gaz et leurs accessoires. Enfin, il contrôle l'aération des locaux et l'évacuation des produits de combustion.

Les résultats

Le diagnostiqueur établit ensuite le bilan de l’installation et indique les éventuelles anomalies classées en 3 catégories : anomalie mineure (à faire réparer si possible), anomalie sérieuse (à traiter rapidement), anomalie majeure (nécessitant la mise hors service de l'appareil concerné).

Et après ?

Vous n’êtes pas obligé de faire réaliser les travaux. Mais ce diagnostic devra être remis à l’acheteur potentiel du logement, avant la mise en vente. Valable trois ans, ce document est ensuite annexé au compromis de vente et à l’acte définitif de vente, à l’instar des autres diagnostics immobiliers obligatoires.

Un conseil : comparez les prix !

Le coût d’un diagnostic gaz varie en moyenne entre 110 euros et 180 euros selon la taille du logement. Comparez les prix ! Notez aussi que faire réaliser l’ensemble des diagnostics obligatoires par un même professionnel vous reviendra beaucoup moins cher que de les faire effectuer séparément.

« Article précédent

|

Article suivant »

Ces articles pourraient vous intéresser