Accueil

>

Optimiser vos usages

>

Opter pour des ampoules LED, un choix éclairé

Opter pour des ampoules LED, un choix éclairé

Publié le 02 juillet 2018

L’éclairage représente 10 à 15 % de la facture électrique des ménages. Une solution pour alléger la dépense ? Remplacer toutes ses anciennes ampoules halogènes ou à incandescence par des LED, qui consomment 6 à 10 fois moins d’électricité. Ce qu’il faut savoir.

Petit rappel sur les LED

LED est l’acronyme de light emitting diode, qui signifie diode électroluminescente. Il s’agit d’un composant électronique qui émet de la lumière lorsqu’un courant électrique le traverse. Inventées dans les années 60, les premières LED étaient monochrome (rouges, jaunes ou vertes) et se cantonnaient, dans l’univers domestique, aux appareils électroniques, en tant que témoins lumineux.
Plus tard, dans les années 90, la mise au point de diodes bleues et blanches a débouché sur de nouvelles applications, comme les écrans de téléviseurs LCD et d’ordinateurs à LED, et l’éclairage domestique.

La meilleure option d’éclairage

Les LED sont actuellement les ampoules les plus performantes et les plus économiques du marché car elles consomment peu d’électricité (à condition de choisir l’étiquette énergétique A+ ou A++) et durent vraiment plus longtemps : jusqu’à 50 000 heures annoncées par les fabricants. Autrement dit, 50 ans de longévité en considérant que l’utilisation moyenne d’une ampoule est estimée à 1 000 heures par an (environ 3 heures par jour). En outre, les LED fonctionnent instantanément, elles sont résistantes aux chocs, insensibles aux allumages répétés et émettent très peu, voire pas du tout, de chaleur.

La bonne température de couleur

Les ampoules LED permettent également de créer l’ambiance. On peut choisir, par exemple, un blanc froid dans la salle de bain pour bien éclairer, et une couleur chaude dans le salon pour une atmosphère plus feutrée. Pour cela, il suffit de repérer l’indication chromatique sur l’emballage ou bien l’indice kelvin (K). Une lumière chaude (jaune) se situe entre 2 700 et 3 200 kelvins et une lumière froide (bleue) au-delà de 4 000 kelvins. A noter que l’Anses1 et l’Inserm2 pointent les risques pour la rétine d’une trop forte proportion de lumière bleue (dans le blanc) et la déconseillent en éclairage direct et dans les lieux fréquentés par les enfants.

La famille des LED s’élargit

Les LED s’adaptent à tous les luminaires. Petit ou gros culot, à vis ou à baïonnette, de forme sphérique ou en crayon pour remplacer les halogènes, voire à filament (Retrofit) pour les nostalgiques des lampes à incandescence… Il existe même des « smartlamps » programmables à distance sur smartphone. Dernières nées de la famille, les Oled (organic LED) qui produisent une lumière plus diffuse et plus large et permettent la fabrication de luminaires souples. Quel que soit votre besoin, n’oubliez pas que les LED contiennent des composants électroniques et doivent donc être rapportées, après usage, dans les points de collecte appropriés.

Adieu le watt, vive le lumen !

A l’achat d’une ampoule LED, il convient de prendre en compte la luminosité que l’ampoule va dégager, exprimée en lumens (lm). Plus il y a de Lumens, plus l’ampoule éclaire. Sur l’emballage, les indications de type « 5 W = 50 W / 450 lumen » signifient que l’éclairage restitué correspond à celui d’une ampoule à incandescence de 50 W mais que la consommation n’est que de 5 W par heure (soit 0,005 KW).

Et si vous souhaitez en savoir plus sur l'électricité, c'est par ici.

« Article précédent

Ces articles pourraient vous intéresser