Accueil

>

Optimiser vos usages

>

Un logement bien isolé pour mieux économiser

Un logement bien isolé pour mieux économiser

Publié le 29 octobre 2014

Un logement bien isolé, c'est la clé pour rester bien au chaud, mais aussi et surtout pour faire de vraies économies d'énergie ! Voici tous nos conseils.

Pour un logement bien isolé, il faut être bien équipé !

Booster la performance énergétique de son logement ne va pas toujours de pair avec un lourd investissement.  Un logement bien isolé c'est aussi grâce à des équipements peu onéreux qui peuvent sensiblement améliorer votre confort, comme un thermostat d’ambiance qui maintiendra automatiquement la température choisie, ou encore des robinets thermostatiques sur vos radiateurs et des films isolants sur vos fenêtres.

Mais ne perdez pas de vue que le premier facteur d’économie d’énergie reste l’entretien de votre chaudière. Régulièrement visitée, elle consommera 8 % à 12 % d’énergie en moins*. Pour éviter les déperditions de chaleur, isolez bien les conduits et le ballon d’eau chaude s’ils se trouvent dans un local non-chauffé. Et lorsque le soleil pointe son nez, ouvrez en grand les voilages : la chaleur du soleil est totalement gratuite !

Isolez toit, murs et fenêtres

Dans la plupart des logements anciens, ces précautions se révéleront hélas souvent insuffisantes. Aussi, si vous le pouvez, isolez ! À commencer par le toit, les murs et les fenêtres, qui sont les principales sources de déperdition de chaleur dans la maison. Mais toucher à « l’enveloppe » de l’habitation impose des choix et, bien sûr, un investissement de départ parfois conséquent.

Quels travaux réaliser en priorité ?

Il n’y a pas de réponse toute faite à cette question car cela dépend de beaucoup de facteurs. Aussi, le mieux est de se rendre dans l’un des 450 Points rénovation info service (Pris) répartis dans toute la France. Là, des spécialistes indépendants vous informent et vous conseillent gratuitement (les gestes simples à effectuer, le type d’équipement choisir, les aides, prêts possibles….) de manière individualisée.

Votre chaudière a plus de 20 ans ?

Investir dans une chaudière neuve, plus performante et moins énergivore, vous permettra de réaliser d’importantes économies. En plus, votre installation polluera moins et produira moins de gaz à effet de serre. Eni vous aide à remplacer votre vieille chaudière par le biais d’une prime énergie, cumulable avec le crédit d’impôt et l’éco-prêt, qui vous permet d’économiser jusqu’à 600 €.

Le coup de pouce d’Eni

La Prim’Eni vous aide à financer d’autres travaux de performance énergétique comme la pose de fenêtres à double vitrage, l’isolation des murs, de la toiture de votre logement… Elle repose sur le dispositif des Certificats d’économies d’énergie (CEE) instauré par l’Etat dans l’objectif de réduire la consommation énergétique de la France. Pour financer vos travaux de rénovation thermique, d’autres coups de pouce financiers peuvent vous être accordés sous conditions par les pouvoirs publics :
éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ), prêt à l’accession sociale (PAS), prêt à l’amélioration de l’habitat, crédit d’impôt « développement durable »…

Pour faire le point et simulez ces aides, cliquez ici.

*Source : https://fr.eni.com/particuliers/maitriser-sa-consommation/les-eco-gestes/chauffage-discount

« Article précédent

|

Article suivant »

Ces articles pourraient vous intéresser