Accueil

>

Comprendre l'énergie

>

Chèque énergie, tout sur la version 2019 du dispositif

Chèque énergie, tout sur la version 2019 du dispositif

Publié le 10 janvier 2019

Pour soutenir les personnes en situation de précarité énergétique, l’Etat relève le montant du chèque énergie et élargit le dispositif à de nouveaux ménages. Le point.

Qu’est-ce que le chèque énergie ?

Le chèque énergie a remplacé les tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS) pour aider les foyers à faibles ressources à payer leurs factures d’énergie. En 2018, ce chèque bénéficiait à tout ménage dont le revenu fiscal de référence par unité de consommation était inférieur à 7 700 euros. Il pouvait être utilisé directement pour régler les factures d’énergie (gaz, électricité, fioul, bois…), pour financer une partie des travaux de rénovation énergétique du domicile, ou bien encore payer le loyer d’un logement-foyer.

Qu’est-ce qui change en 2019 ?

Cette année, le montant du chèque énergie est relevé et ses bénéficiaires élargis. Après quelques tergiversations, et sous la pression des gilets jaunes, le gouvernement a finalement décidé de porter son montant moyen de 150 € à 200 € par an. Une augmentation qui profitera aux 3,6 millions de ménages qui étaient déjà bénéficiaires du dispositif en 2018.
A ces derniers s’ajoutent, du fait du relèvement des plafonds, deux millions de nouveaux ménages qui recevront cette année une aide moyenne de 60 euros.
Ce sont ainsi environ 740 M€ de chèques qui seront émis en 2019, contre 560 M€ en 2018.

Quel est son montant ?

Le montant du chèque énergie dépend de la taille du foyer et des ressources du ménage. C’est la raison pour laquelle tout le monde ne perçoit pas la même somme. En 2019, le montant maximal est de 277 euros par an, et l’aide spécifique aux résidences sociales est de 192 euros.
Les deux millions de nouveaux bénéficiaires recevront un chèque d’un montant compris entre 48 et 76 euros.
Pour évaluer plus précisément le montant auquel vous avez droit, munissez-vous de votre numéro fiscal et rendez-vous sur le simulateur en ligne officiel.

Qui peut en bénéficier ?

En 2019, le chèque énergie est attribué aux ménages dont le revenu fiscal de référence annuel ne dépasse pas :
10 700 euros par an pour une personne seule,
16 050 euros pour un couple,
19 260 euros pour un couple ayant un enfant,
plus 3 210 euros par personne en plus dans le foyer.
Les ménages dont le revenu fiscal dépasse ce barème peuvent néanmoins faire des économies grâce aux réductions et aux contrats à prix bloqués attractifs proposés par certains fournisseurs d’énergie comme Eni.

Comment faire pour le recevoir ?

En principe, il n’y a aucune démarche à effectuer. Au cours du printemps 2019, le chèque énergie sera adressé automatiquement aux personnes qui peuvent y prétendre sur la base des données déclarées au fisc pour le calcul des impôts sur le revenu.

Comment s’en servir pour payer ?

Il suffit d’adresser le chèque énergie à son fournisseur en indiquant son numéro de client au dos et en joignant une copie de la facture concernée.
Il est également possible de payer par internet ses dépenses d’électricité ou de gaz naturel avec le chèque énergie sur le service en ligne dédié.
Lorsque le montant du chèque est supérieur à celui de la facture, le trop-perçu est déduit de la facture suivante.
Pour tout renseignement : 0 805 204 805 (Service et appel gratuit).

Pour en savoir plus, rendez-vous sur fr.eni.com ou appelez nos conseillers au 32 94 (du lundi au vendredi de 9 h à 19 h).

« Article précédent

|

Article suivant »

Ces articles pourraient vous intéresser