Accueil

>

Comprendre l'énergie

>

Comment faire de la compensation carbone en entreprise ?

Comment faire de la compensation carbone en entreprise ?

Publié le 23 January 2023

La réduction du gaz à effet de serre à travers un projet de réduction ou de séquestration de CO2 permet de compenser la production de gaz à effet de serre. C’est ce qu’on entend par « compensation carbone ». 

Aujourd’hui, les entreprises sont encouragées par les institutions, leurs clients et le fournisseur Eni à adopter une consommation responsable. Voyez comment vous pouvez faire pour mettre en place la compensation carbone de votre entreprise

Comprendre la compensation carbone ?

La consommation d’énergie fossile entraîne inévitablement l’émission de gaz à effet de serre dans l’air. Cela a pour effet la dégradation de l’environnement et l’accélération du réchauffement climatique. C’est donc là toute l’importance de la compensation carbone

Le principe de la compensation carbone repose sur l’investissement dans un projet écologique. Ce projet permet d’une part d’absorber davantage de gaz à effet de serre dans des puits de carbone, et d’autre part de réduire l’émission de CO2  par les entreprises. 

Découvrez ci-après les détails de la compensation carbone Eni et comment le fournisseur d’énergie s’est engagé dans cette démarche responsable.

Comment compenser son CO2 en entreprise ?

Tout d’abord, pour compenser son empreinte carbone, une entreprise doit choisir un fournisseur d’énergie qui s’est engagé dans cette voie. Eni, par exemple, compense les émissions de CO2 de ses clients à travers le mécanisme VER ou Voluntary Emission Reductions. Ce certificat de compensation carbone volontaire atteste que le fournisseur d’énergie a effectivement investi dans un projet pour réduire, séquestrer ou éviter l’émission de CO2. 

Toujours dans le cas d’Eni, les projets de compensation carbone financés sont sélectionnés suivant des critères stricts pour garantir qu’ils respectent les normes internationales. Ainsi ils doivent : 

  • Démontrer des résultats effectifs de réduction des émissions ;
  • Permettre un impact social positif ;
  • Améliorer la conservation de la biodiversité ;
  • Augmente la résilience face au changement climatique ;
  • Être un projet additionnel dans le cas où le mécanisme de compensation n’est pas possible. 

En finançant ces projets écologiques, Eni obtient des crédits carbone lui permettant de compenser le CO2 émis suite à l’utilisation du gaz naturel par ses clients. 

Se faire accompagner pour la compensation carbone

Eni offre un accompagnement pour la compensation carbone des entreprises. Cela se fait en 3 étapes :

  • Calcul de l’émission de CO2 de l’entreprise.
  • Sélection des projets adaptés pour compenser l’émission de CO2. 
  • Gestion complète du processus administratif incluant l’achat des crédits, l’obtention des certificats, etc. 

Pour approfondir la compensation carbone, les réponses à toutes les questions des entreprises :

  • Comment atteindre la neutralité carbone ?
  • Comment calculer la compensation carbone ?
  • Comment calculer la compensation carbone ?
  • Comment compensation carbone ?
  • Comment compenser 1 tonne de CO2 ?
  • Comment compenser son empreinte carbone
  • Comment compenser son empreinte carbone entreprise
  • Comment diminuer notre empreinte carbone ?
  • Comment faire de la compensation carbone ?
  • Comment fonctionne la compensation carbone ?
  • Comment les arbres captent le CO2 ?
  • Comment marche la compensation carbone ?
  • Comment neutraliser le carbone ?
  • Comment obtenir des crédits carbone ?
  • Pourquoi faire de la compensation carbone ?
  • Pourquoi la compensation carbone ?
  • Pourquoi la compensation carbone illusion ou solution ?
  • Quel est l'arbre qui consomme le plus de CO2 ?
  • Quelle quantité de CO2 absorbe un arbre ?
  • Qui fait de la compensation carbone ?

En résumé, la compensation carbone vise à réduire l’empreinte carbone de tous, particuliers et professionnels. Cela se fait notamment en finançant différents projets écologiques qui peuvent être forestiers, liés au développement des énergies renouvelables, ou en limitant la consommation d’énergie. Dans tous les cas, ces projets doivent respecter des labels et des certifications reconnues au niveau international.

« Article précédent

|

Article suivant »