Accueil

>

Comprendre l'énergie

>

Petite histoire du prix du gaz naturel

Petite histoire du prix du gaz naturel

Publié le 23 mai 2014

Depuis de nombreuses années, le prix du gaz, ou plutôt les tarifs réglementés du gaz, « joue au yo-yo ». En conséquence, la facture s’alourdit pour le consommateur alors que, dans le même temps, les cours du gaz baissent. Comment comprendre ce paradoxe ? Faisons un petit retour sur l’histoire…

Retour sur l'histoire du prix du gaz...

A partir des années 60

Afin de sécuriser l’approvisionnement en gaz de la France, Gaz de France, alors opérateur unique sur le territoire national, négocie des contrats sur vingt ans avec les pays fournisseurs. Contrepartie de la sécurité, ces contrats prévoient une clause d’indexation du prix du gaz sur ceux des produits pétroliers. En clair, quand le prix du pétrole monte, celui du gaz aussi, et de la même manière à la baisse.


Notice: Array to string conversion in /app/blog.fr.eni.com/wp-content/themes/eni_theme/templates/partials/module-bloc_title_text.php on line 25
Jusque dans les années 2000

Le système fonctionne. Mais c’est alors que démarre l’exploitation à grande échelle du gaz de schiste aux Etats-Unis. L’offre de gaz abonde sur le marché mondial. Mécaniquement, les prix chutent. Entre fin 2009 et mi-2012, les cours de la matière première sont presque divisés par deux.


Notice: Array to string conversion in /app/blog.fr.eni.com/wp-content/themes/eni_theme/templates/partials/module-bloc_title_text.php on line 25
A partir de 2003

On assiste en parallèle à une envolée des prix du pétrole du fait notamment d’une forte demande mondiale (Chine) et de tensions géopolitiques dans certains pays producteurs. Conséquence : la facture de gaz s’alourdit pour les Français, du fait des fameux contrats à long terme. Ce paradoxe, des factures qui grimpent alors que les cours baissent, est incompréhensible pour la majorité des consommateurs.

En 2011

En réaction au mécontentement qui s’installe, le gouvernement décide un gel du tarif réglementé du gaz. Mais, jugée illégale, la mesure est retoquée par le Conseil d’Etat. En décembre 2011, un arrêté fixe une nouvelle formule de calcul du tarif réglementé qui tient davantage compte du prix du gaz fixé sur le marché. En juillet 2013, la formule tarifaire a de nouveau évolué avec une indexation encore plus marquée sur les prix de marché et moins sur les prix du pétrole. Pour en savoir plus...

Pour en savoir plus, rendez-vous sur fr.eni.com ou appelez nos conseillers au 32 94 (du lundi au vendredi de 9 h à 19 h).

« Article précédent

|

Article suivant »