Accueil

>

Comprendre l'énergie

>

Les usages domestiques du gaz naturel

Les usages domestiques du gaz naturel

Publié le 04 September 2014

Les Français consomment environ un tiers de leur énergie domestique sous forme de gaz naturel. Mais derrière ce chiffre, la réalité est plus complexe et reflète les multiples usages domestiques du gaz.

Cet article vous est proposé par l'équipe Eni en partenariat avec Selectra.

Sur un total de 31 millions de foyers, un peu plus de 10 millions sont raccordés au réseau de gaz naturel, dont la grande majorité se trouve dans les grandes villes. Parmi eux, on distingue plusieurs profils de consommation, en fonction des usages réservés au gaz dans le foyer : cuisson, eau chaude, et chauffage. Prenons l'exemple d'une maison de 70 m² raccordée au gaz, occupée par une famille de trois personnes présentes au foyer les soirs et les week-ends.

Le gaz naturel utilisé pour la cuisson : environ 545 kWh/an

Cette consommation variera en fonction du nombre d'habitants dans le foyer, et bien sûr de leur envie de se préparer de bons petits plats.

Le gaz naturel utilisé pour l'eau chaude : environ 3 720 kWh/an

La consommation d'eau chaude sanitaire dépend également du nombre d'habitants... et surtout du nombre de personnes qui aiment prendre des bains, un bain consommant en moyenne quatre fois plus d'eau chaude qu'une douche. Pour éviter les gaspillages d'énergie sans sacrifier le confort, pensez à régler la température du chauffe-eau entre 55 et 60°C, ce qui permet d'éviter la prolifération de bactéries tout en ralentissant la formation de tartre.

Le gaz utilisé pour le chauffage : environ 6 300 kWh/an

C'est de loin le poste de consommation d'énergie le plus important dans la plupart des foyers (58 % du total en moyenne. Il dépend en premier lieu de la surface chauffée. C'est aussi le domaine dans lequel un ménage peut réaliser le plus d'économies d'énergie sans pour autant réduire son confort. Pensez d'abord à adapter la température de chaque pièce en fonction de son usage. Pour la plupart des gens, la température parfaite est de 19°C dans les pièces de vie, 21°C dans la salle de bain, et 15°C dans la chambre à coucher. La nuit, n'hésitez pas à réduire la température de quelques degrés, ce qui procure un meilleur sommeil tout en allégeant la facture, et à fermer les volets pour éviter les déperditions de chaleur.

Pour vous aider à atteindre la température idéale, vous pouvez faire installer un thermostat d'ambiance, qui permet de stabiliser la température de l'habitation et de programmer son niveau au fil de la journée et de la semaine. Ces deux actions de régulation et de programmation permettent d'économiser jusqu'à 25 % sur la consommation de chauffage.

Pour faire une estimation de votre consommation d'énergie domestique, rendez-vous sur le module d'estimations de Selectra. En cumulant les consommations de gaz dédiées à la cuisson, l'eau chaude et le chauffage, notre famille de trois personnes consomme donc un total de 10 565 kWh/an, mais de nombreux foyers font un usage du gaz pour l'eau chaude et la cuisson seulement. En savoir plus sur la consommation moyenne de gaz d'une maison.

Faut-il investir pour réduire sa facture de chauffage ?

La consommation d'énergie pour le chauffage dépend aussi de nombreux paramètres comme la qualité de l'isolation, la température extérieure, et l'efficacité énergétique de la chaudière, qui peuvent varier fortement. A titre d'exemple, les habitations aux Pays-Bas consomment presque 30 % d'énergie de chauffage en moins que les logements français, malgré un climat plus frais, grâce à des installations plus modernes.

Des solutions existent pour réduire drastiquement sa facture de chauffage, et elles pourraient bien se généraliser dans les années à venir ! Dans le cadre d'un projet de loi proposé par le ministère de l'Energie, les particuliers devraient bientôt être tenus, sauf dérogation, de renforcer l'isolation thermique de leur habitation en cas d'agrandissement ou de réfection de la toiture ou de la façade. Tant mieux, car une meilleure isolation thermique permet de réduire sa consommation de chauffage jusqu'à 80 % selon l'ADEME, et représente aussi un "plus" non négligeable pour le confort domestique.

Par ailleurs, si votre chaudière a plus de dix ans, pensez à demander conseil à un chauffagiste pour savoir s'il est judicieux de la remplacer. En évoluant vers une chaudière basse température ou à condensation dotée d'une meilleure efficacité énergétique, vous pourrez économiser au moins 30 % sur votre consommation liée au chauffage.

Si vous souhaitez réaliser des travaux pour réduire votre consommation d’énergie, Eni peut vous accompagner avec son programme Prim’Eni.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur fr.eni.com ou appelez nos conseillers au 32 94 (du lundi au vendredi de 9 h à 19 h).

Sources :
CRE
ADEME

« Article précédent

|

Article suivant »

Ces articles pourraient vous intéresser