Accueil

>

Optimiser vos usages

>

Rénovation énergétique, bousculons les idées reçues !

Rénovation énergétique, bousculons les idées reçues !

Publié le 08 janvier 2019

Et si on entreprenait des travaux d’efficacité énergétique en 2019 ? Pour des factures de chauffage allégées, un gain en confort, moins de gaz à effet de serre…

Cliché n°1 : les travaux de rénovation énergétique ne sont jamais rentables.

Avec la hausse du prix de l’énergie, les logements mal isolés sont de plus en plus chers à chauffer. Mais il est vrai que le coût d’une rénovation thermique est souvent trop élevé pour être amorti, à court ou moyen terme, par les seules économies d’énergie occasionnées. L’investissement est cependant toujours rentable en termes de confort pour l’occupant et de plus-value immobilière. En effet, une étude publiée en 2018, à partir des bases de données notariales, montre que les bien anciens affichant une étiquette énergie A-B se vendent en moyenne 6 % à 22 % plus chers que les biens étiquetés D.

Cliché n°2 : pour réduire les coûts, mieux vaut réaliser soi-même les travaux.

Même si la tentation est grande, ce n’est pas une bonne idée. Primo, parce que faire appel à des entreprises et artisans qualifiés est obligatoire pour bénéficier des aides publiques. Secondo, parce que seuls des professionnels de la rénovation énergétique proposeront les choix techniques adéquats et emploieront les méthodes ad hoc (notamment le séquençage des travaux) pour obtenir le résultat voulu. Prenez le temps de comparer les offres en contactant plusieurs entreprises et n’hésitez pas à leur demander des références.

Cliché n°3 : pour obtenir de bons conseils, c’est le parcours du combattant.

Faux ! Un service public baptisé « Faire » a été mis en place pour « Faciliter, accompagner et informer pour la rénovation énergétique » des logements, notamment par le biais d’un site internet. Les conseillers « Faire » sont également à la disposition des particuliers pour les aider gratuitement à trouver des solutions de rénovation adaptées, à identifier les aides financières dont ils peuvent bénéficier et les accompagner pendant les travaux.

Cliché n°4 : il n’y a plus d’aide publique décisive en 2019.

Faux ! Le gouvernement a finalement décidé de proroger le crédit d’impôt (CITE) de 30 % sur les équipements les plus efficaces, matériel et main-d’œuvre compris. Prolongé également cette année, l’éco-prêt à taux zéro permet d’emprunter jusqu’à 30 000 € sans intérêt pour certains travaux d’efficacité énergétique. Et la TVA à taux réduit de 5,5 % s’applique encore à différentes opérations et matériels éligibles. Profitez de ces dispositifs avant leur disparition effectivement programmée.

Cliché n°5 : Eni ne peut plus contribuer à mon projet de rénovation.

Au contraire, Eni, par le biais de la prime éco énergie liée au dispositif des certificats d’économies d’énergie, peut subventionner une partie de vos travaux de rénovation. La Prim’Eni est cumulable avec le crédit d’impôt et l’éco-prêt à taux zéro. Pour en bénéficier, c’est simple ! Inscrivez-vous avant la réalisation de vos travaux de rénovation, puis faites-les exécuter par des professionnels agréés. Ensuite, il vous suffira d’adresser à Eni une copie de votre facture globale et une attestation de fin de travaux accompagnée du référentiel technique. Avec Eni, c’est toujours aussi facile de faire des économies. Bonne année 2019 !

Pour en savoir plus, rendez-vous sur fr.eni.com ou appelez nos conseillers au 32 94 (du lundi au vendredi de 9 h à 19 h).

« Article précédent

|

Article suivant »

Ces articles pourraient vous intéresser